Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voir, découvrir, connaitre et partager

Voir, découvrir, connaitre et partager

Connaitre et découvrir le Monde à deux, pour un tour du Monde il n'y a pas d'âge.

Conduire à Cuba

Publié par Patrick et Annie Bernier sur 6 Octobre 2016, 20:24pm

Conduire à Cuba
Conduire à Cuba

Conduire à Cuba, j’en ai déjà parlé dans un précédent article. Ceci est un complément avec une vidéo qui montre la « circulation » que l’on rencontre, en campagne et en ville.
La circulation est très réduite à Cuba car le nombre de véhicules individuels est quasi inexistant, sauf dans les très grandes villes, notamment à La Havane. Par contre, vélos, motos et charrettes à cheval sont rois. Les piétons, s’ils sont nombreux, ne sont jamais prioritaires ! Attention, si vous êtes piéton, les véhicules vous foncent dessus, ne ralentissent jamais et ne s’écartent pas. Surprenant pour nous.
J’ai déjà évoqué la difficulté de louer une voiture. Essayez de bien vérifier l’état du matériel que l’on vous confie. C’est facile à dire, mais au bout de deux heures et demie d’attente, on n’a qu’une envie, partir au plus vite ! Et la vigilance diminue.
Une des grandes craintes qu’on peut avoir, compte tenu de l’état des routes, c’est la crevaison. C’est pourquoi il faut vérifier que votre voiture à bien une roue de secours et tout ce qui va avec. Au mois de novembre, nous avions échappés à la crevaison, pas cette fois ci.
Sur la route de Baracoa, alors que nous admirions les plages désertes et paradisiaques, nous avons crevé. Les routes sont tellement bonnes que nous ne nous en sommes pas aperçus tout de suite. C’est à un point de ramassage de voyageurs (en camion) que, le chauffeur klaxonnant avec insistance, je me suis arrêté pour constater la crevaison. Comme roue de secours, cric et autres manivelles sont dans la coffre, il faut tout sortir sur le trottoir ! Les hommes présents commencent à se rassembler autour de la voiture. Ils me regardent essayer de dévisser les écrous, puis, devant la difficulté, prennent les choses en main. En raillant le manque de force des français, ils changent la roue … pour s’apercevoir qu’elle est aussi crevée.
Il me faut téléphoner à l’assistance de l’agence de location. Zut, pas de chance, il n’y a pas de réseau ! On m’indique qu’à un kilomètre de là, il y en a. Il faut donc que je laisse Annie toute seule (façon de parler car il y a une dizaine de personnes autour de la voiture !). Elle n’est pas rassurée de rester seule avec tous nos bagages sur la route, mais pas le choix. On me prête même un vélo. Il est beaucoup trop grand pour moi, mais il faut faire bonne figure. Je m’en vais donc sous les rires, je fais mon kilomètre, il y a du réseau, je compose le numéro … et une douce voix me répond en espagnol que ce n’est pas un bon numéro !
Un des hommes m’a rejoint et tous les deux nous revenons à la voiture.
Pendant ce temps, du côté d’Annie, ça a bougé. D’abord, on a essayé de la rassurer car sa peur devait se voir, puis, ils prennent la décision de regonfler la roue de secours avec le compresseur qui se trouve là comme par miracle. La roue est bien crevée, mais on me dit qu’en roulant doucement, je dois pouvoir faire les vingt kilomètres qui nous séparent de Baracoa. Et on me presse de ranger les valises et de partir. Je veux donner 20 cuc pour leur aide, ils considèrent que c’est trop. Ils n’en veulent que 10, dont la moitié pour un jeune qui se trouve là, « pour gâter sa chica ». Admirable !
Nous arriverons effectivement à Baracoa où nous ferons réparer les deux pneus. En France , on nous aurait dit qu’il fallait changer tout. Ici, on répare. Nous paierons en tout 20 cuc, pas tout à fait 20 €.
Petit détail. Quand vous faite le tour de la voiture avec l’agent de location, il tape sur la roue de secours pour vous montrer qu’elle n’est pas crevée !
La vidéo qui suit à été tournée sur la route entre le Rio Yumurí et Baracoa. Elle montre la « circulation » sur une route de campagne. On y voit les villages traversés, la route (ici, on peut dire que c’est une bonne route), la campagne ainsi que l’entrée à Baracoa.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

caroline et laurent 07/10/2016 08:22

Que de souvenirs pour nous c'est tout à fait ça !!!! .... bonne route à vous et à très vite

Patrick Bernier 08/10/2016 19:28

Eh oui, à ce niveau là, pas de changement ! Bises à vous deux et à bientôt en vidéo !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents