Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voir, découvrir, connaitre et partager

Voir, découvrir, connaitre et partager

Connaitre et découvrir le Monde à deux, pour un tour du Monde il n'y a pas d'âge.

Air Mauricius

Publié par Patrick et Annie Bernier sur 5 Juin 2022, 17:23pm

Le jour du départ est arrivée. Lever très tôt, préparation rapide et direction l'aéroport de Pau pour la première partie de notre voyage : Pau-Paris.

L aéroport de Pau-Pyrénées est un petit aéroport moderne où il règne une atmosphère feutrée tant l'activité est calme malgré plusieurs vols par jour, essentiellement vers Paris et Lyon.

D’abord rendre la voiture de location, puis attendre l'enregistrement des bagages.

Tout se passe bien, seul accroc, on ne peut enregistrer les bagages directement pour Maurice, le logiciel fonctionne mal. On devra refaire un enregistrement à Paris. Nos quatre bagages ( une valise chacun + une valise pour le piano + une valise pour la guitare basse d'Annie) en plus d'être le double de ce à quoi nous avons droit sont très lourds ! Nous payons donc (très cher) ces excédents de bagages et de poids !

Nous avons encore un moment avant le départ, nous allons prendre un café. Celui-ci se trouve juste à côté des stands de location de voiture. Un éclair traverse alors mon esprit, je ne me souviens pas d'avoir rendu les clés de la voiture ! Une rapide fouille des poches et je les retrouve dans mon manteau. Nous avons failli partir avec à Maurice ! Clés rendues, ouf !

Air Mauricius

Le vol vers Paris avec Hop se passe sans problème. Nous arrivons à Charles de Gaulle. Il nous faut passer de l'aérogare des lignes internes à l'aérogare des lignes internationales. Il nous faut prendre une navette (bus), longer des couloirs interminables et prendre une autre navette (sorte de métro) pour trouver la porte d'embarquement pour Maurice ! Inconvénients : nos bagages sur le chariot ne passent pas dans les portes et nous les charrions une bonne dizaine de fois. Nous arrivons épuisés !

La queue pour l'enregistrement est conséquente. Belges, canadiens, anglais, américains, allemands, il y a du monde. L'attente est longue, mais nous arrivons à faire enregistrer nos bagages en payant de nouveau (encore plus cher) les excédents de bagage et de poids.

Mais cette fois-ci, nous sommes débarrassés jusqu'à l'arrivée ! Il nous reste un peu de temps avant l'embarquement, nous allons manger et récupérer un peu.

Air Mauricius
Air Mauricius
Air Mauricius

L'embarquement se fait à l'heure. Le masque est encore obligatoire sur Air Mauritius. Beaucoup de personnes n'ont pas de masque, qu'à cela ne tienne, les hôtesses en distribuent. Beaucoup de personnes ne se soucient pas de cet accessoire, nous non plus. D'ailleurs, nombre de voyageur qui sont entrés masqués le retire peu de temps après. Les rappels sur l'obligation du masque à bord n'ont aucun effet.

Tout le monde est installé, les portes se ferment, le commandant de bord fait son annonce de bienvenue et de décollage. Puis l'avion s'ébranle et va se placer sur la piste de départ. On n'y est presque !

Mais l'avion ne part pas. On attend un long moment et le commandant annonce qu'il y a un problème au niveau de la climatisation qu'il faut régler avant le départ et que cette intervention nécessite la présence d'un ingénieur. Effectivement, il fait chaud.

L'attente s'éternise, pour aérer l'avion, les portes sont ouvertes, il y a de l'agitation au niveau du personnel monté à bord. Nous resterons à peu près deux heures dans l'avion, sans nouvelle, ne sachant pas ce qui nous attend ! Et puis, c'est l'annonce suivante : La panne de climatisation ne peut pas être réparée sur place. L'avion ne peut partir, nous reprenons le chemin de l'aérogare ! 

Air Mauricius
Air Mauricius
Air Mauricius
Air Mauricius
Air Mauricius

Nous descendons de l'avion et nous devons rejoindre une porte dans l'aéroport où une chambre d'hôtel va nous être attribuée pour la nuit. Le départ est prévu pour demain à midi. Enregistrement dès neuf heures le matin. La seule bonne nouvelle, c'est que nous n'avons pas à récupérer les bagages qui restent dans la soute de l'avion ou, si celui-ci n'est pas réparé, seront transportés directement dans un autre. Quand nous récupérons les vouchers de nos chambres, il est 21 h 30, nous n'avons pas mangé et nous ne sommes pas à l'hôtel vers lequel nous devons nous rendre en bus ! En guise de repas, Air France, dans sa grande bonté nous offre une "boîte dîner" qui se révèlera pratiquement immangeable ! Quant à la chambre, mieux vaut ne pas s'attarder dessus !

Heureusement, le petit déjeuner à volonté est à la hauteur, on ne se prive pas.

 

Air Mauricius
Air Mauricius

Nous sommes à l'heure pour l'enregistrement qui doit ouvrir à neuf heures. Mais les comptoirs Air Mauricius sont déserts et le resteront encore longtemps. L'exaspération commence à monter sérieusement ! Nous, nous ne sommes pas pressés, nous allons rester longtemps à l'île Maurice, mais il y a des couples de jeunes mariés (dont certains en voyage de noce) qui doivent rester une semaine ou quinze jours et ce temps perdu ne se rattrapera pas !

Nous abandonnons la file d'attente et nous dirigeons vers les bornes automatiques qui, nous dit-on fonctionnent et délivre les cartes d'embarquement ! Miracle, c'est effectivement le cas. Nous avons nos cartes, nous pouvons nous diriger vers la salle d'embarquement. Le temps file à toute vitesse, cette porte est loin, nous l'atteindrons vers les onze trente, peu de temps avant l'heure prévue (midi).

Mais midi passe ... et toujours rien ! Nous sommes déjà en retard pour ce deuxième départ ! Et pas qu'un peu, car nous ne partirons qu'à quatorze heures. Quand l'avion décolle, c'est un soulagement !

Mais ce retard entraîne des répercussions. Nous devions arriver vers 5 h 30 du matin, un taxi nous attendait et nous devions arriver dans notre maison d'hôtes en début de matinée. Nous arriverons à 2 heures du matin, notre taxi a été prévenu, mais ce sera tarif de nuit, et nous allons réveiller nos hôtes vers 3 h 30/4 h !

Nous avons beaucoup voyagé, mais c'est la première fois que nous avons tous ces ennuis !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents