Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voir, découvrir, connaitre et partager

Voir, découvrir, connaitre et partager

Connaitre et découvrir le Monde à deux, pour un tour du Monde il n'y a pas d'âge.

S'expatrier ! Mais où ?

Publié par Patrick et Annie Bernier sur 21 Avril 2022, 18:36pm

La décision est prise ! Pourquoi ? Simplement parce que nous ne nous reconnaissons plus dans ce pays qu'est devenue La France ! Nous avons toujours participé à la vie de notre pays. Economiquement et socialement.

Nous nous sommes investis professionnellement, politiquement, syndicalement, associativement. Nous avons cotisé à toutes les caisses sociales, nous avons payé nos impôts. Et quoi en retour ? Un statut de non citoyen qu'un "président" déclare vouloir emmerder et ce ce sous l'indifférence ou l'acquiescement d'une majorité de français qui acceptent de stigmatiser et de marginaliser une partie de la population ! Jusqu'aux médecins qui refusent de nous soigner cet hiver alors que nous sommes malades ! C'en est trop !

Mais partir où ?

Il faut d'abord définir les critères qui définirons notre choix.

1 - S'éloigner de l'Europe

2 - le climat

3 - les facilités d'expatriation

4 - les contraintes "sanitaires" d'entrée

Ces critères éliminent dès le départ certaines destinations qui auraient pu nous convenir : Les Canaries, le Sud du Portugal ou de l'Espagne. Les recherches vont donc commencer. L'Asie nous est, à beaucoup d'endroits, interdites pour des raisons "sanitaires" : Il faut être injecté pour y entrer. Beaucoup de destinations africaines aussi.

Madagascar, La République Dominicaine, Le Costa Rica, Le Mexique, Le Sénégal sont envisagés.

On commence à prendre des contacts dans tous ces pays avec ambassades ou consulat et agences immobilières.

S'expatrier ! Mais où ?

Disons-le tout net, prendre contact avec des consulats ou des ambassades n'est pas chose aisée ! Les ambassades ne répondent pas au téléphone pour la plupart de celles contactées, les consulats ont quelquefois disparus, fermés ou déplacés, les mails restent sans réponses, bref, difficile de savoir à quoi s'en tenir. Il faut se référer aux articles sur Internet ou sur le site du gouvernement français (conseils aux voyageurs - France Diplomatie).

Les agences immobilières du Costa Rica ou du Mexique sont aux abonnés absents, celles de la République Dominicaine ne nous proposent que de magnifiques biens ... à vendre ! Le Sénégal tarde à répondre, bref, Madagascar se place en tête.

On approfondie donc cette destination qui n'est pas pour nous déplaire !

S'expatrier ! Mais où ?

Madagascar ? Le climat est bon, c'est loin de l'Europe, les mesures sanitaires actuelles ne sont pas trop contraignantes et les démarches administratives pas très compliquées. C'est un pays qui correspond à tous nos critères, allons-y !

Les modalités d'entrée sont simples : Les documents habituels (acte de naissance, de mariage, passeport) auxquels s'ajoutent un certificat de domicile et la preuve de l'ouverture d'un compte en banque dans une banque malgache.

Les agences immobilières ne nous proposent que des logement à Antananarivo (Tananarive), la capitale (assez éloignée de la côte), dans des quartiers très habités. Rien ne nous convient vraiment et les réponses sont rares.

Les banques, elles, nous répondent toutes qu'elles n'ouvrent pas de compte à distance et aucune n'est présente en France.

Bon, qu'à cela ne tienne, on commence les démarches en France avec les documents en notre possession et on finira là-bas quand on aura trouvé un logement et ouvert un compte en banque !

C'est ce que nous disons à l'ambassade. Réponse : Ce n'est pas ainsi qu'il faut procéder. Il y a un protocole à respecter. Il vous faut tout ce qu'on vous demande et, ensuite, vous venez à l'ambassade à Paris pour donner votre dossier qui est examiné en quelques jours.

Bon, c'est réalisable, mais ça suppose deux choses : la première, c'est d'avoir le temps, et ça, on ne l'a pas. Nous ne sommes pas dupes et "l'ouverture" concédée en raison des élections ne va pas durer. La porte va se refermer et nous risquons de ne plus pouvoir partir ! La deuxième, c'est que cela suppose un aller vers Madagascar pour le logement et l'ouverture du compte bancaire, puis retour en France, à Paris, pour soumettre le dossier, puis de nouveau aller à Madagascar avec, (au cas où, c'est obligatoire !) un billet retour.

Financièrement inenvisageable !

Adieu Madagascar !

MAIS OU ALLONS-NOUS NOUS EXPATRIER !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents