Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voir, découvrir, connaitre et partager

Voir, découvrir, connaitre et partager

Connaitre et découvrir le Monde à deux, pour un tour du Monde il n'y a pas d'âge.

PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)

Publié par Patrick et Annie Bernier sur 17 Juillet 2018, 06:04am

Nous avions déjà parlé du Heiva en Polynésie dans ce blog l'an dernier.

Le Heiva est un grand moment dans la vie des Polynésiens. Ce sont les vacances d'hiver, les familles sont réunies et profitent à plein des festivités.

Tout se passe sous forme de concours (confection de couronnes ou de présentations de fleurs ou de fruits, tressage, portage de fruits ou de pierres, concours agricole, épreuves sportives, concours de danses, musique, chants etc....) dont les règles sont très strictes. Tout se passe dans la très bonne humeur et les sourires comme toujours ici. Les gagnants sont récompensés en numéraire.

C'est l'occasion de revivre la culture des anciens et de faire vivre la culture Polynésienne.

C'est aussi l'occasion de sortir, de se retrouver. Il y a quelques manèges pour les enfants et de nombreux endroits pour se restaurer.

L'an dernier nous avions suivi de près les concours de danses. Nous avions été subjugués par ces danses dès notre arrivée dans les Iles. Pour nous, danseurs, ce fut une véritable fascination et une révélation à chaque manifestation ou spectacle auxquels nous assistions.

PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)
PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)
PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)
PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)
PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)
PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)
PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)
PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)
PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)
PARTICIPATION AU CONCOURS DE DANSE DU HEIVA DE TAPUTAPUATEA (1)

Souvent nous allions  le soir voir les répétitions pour la préparation du Heiva. Cela se passait sur les quais à Uturoa. nous étions étonnés de voir les conditions de ces préparations. Peu de danseurs en France accepteraient de travailler ainsi. Il fallait attendre que les lampadaires soient allumés. Beaucoup de spectateurs étaient présents, souvent avec de jeunes enfants, ceux ci imitaient les danseurs. Les spectateurs y allaient de leurs encouragements. Quelle ambiance. On adorait. Cela nous donnait aussi l'occasion de discuter avec des organisateurs et des danseurs..... 

Alors, prendre des cours de danses Polynésiennes fut très rapidement une évidence. C'était un cours de Mamas. Dommage pas de cours de Papa !

Tout de suite j'ai adoré l'ambiance de ces cours et l'accueil des danseuses. Il y avait des polynésiennes mais aussi quelques Popa'a (étrangères). C'était l'an dernier, à l'approche du Heiva. La prof me lâchait dans les chorégraphies étudiées de longue date. J'en bavais mais je m'amusais bien. J'y prenais un réel plaisir et puis tout se passait dans une telle bonne humeur et avec une telle bienveillance de la part de la prof que comment ne pas se sentir bien même si on n'y connaît rien, qu'on ne sait pas danser ces danses, qu'on rame et qu'on a l'impression d'être là comme un cheveu sur la soupe ! Mais je m'accrochais.

Patrick me disait : " l'an prochain, si nous sommes encore là, tu participeras au Heiva". Je rigolais et je ne prenais pas ses boutades au sérieux. L'apprentissage de ces danses était très difficile pour moi. J'allais vers l'inconnu. C'était une autre culture une autre façon de bouger que ce que je connaissais et puis c'est très physique !

Notre situation nous a fait quitter Raïatea à plusieurs reprises et nous avons visité des endroits de rêves où nous n'imaginions jamais aller un jour ...... mais quand même à chaque fois que je quittais les cours de danse je me sentais frustrée. Je ne pouvais jamais aller au bout de mon travail. Soit le gala ou le spectacle aurait lieu alors que je serais partie, soit il venait juste de se produire, soit la préparation était bien avancée et c'était trop court pour moi pour être prête. Mais je m'accrochais toujours.

J'ai cependant participé à une petite présentation donnée à l'occasion de la fête de Noël pour les personnes âgées (Matahiapo). Je m'étais trouvée entraînée dans cette aventure par une polynésienne qui effectue des travaux de ménage dans une des maisons que nous gardons. J'avais eu peu de temps de préparation mais l'une des danses présentées était une danse que j'avais apprise en cours. Et puis c'était ma prof qui mettait en place ce petit spectacle. Tout c'est bien passé. C'était un peu à l'arrache, surtout pour le costume. Une des danseuses m'avait donné la robe. La danseuse qui m'avait entraînée dans cette aventure m'avait confectionné la couronne et la taille.

Quel bonheur j'avais ressenti à être présente à cette fête de Noël et de partager ce moment avec les habitants de ces Iles lointaines. Quel accueil, quelle chaleur !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents