Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voir, découvrir, connaitre et partager

Voir, découvrir, connaitre et partager

Connaitre et découvrir le Monde à deux, pour un tour du Monde il n'y a pas d'âge.

Huahine : quelques jours de vacances.

Publié par Patrick et Annie Bernier sur 15 Août 2017, 07:57am

La garde que nous avions étant terminée et la suivante ne commençant que quelques jours plus tard, nous sommes allés à Huahine.

Huahine : quelques jours de vacances.

Huahine, c'est l'une des îles sous le vent de l'archipel de la Société. De Raiatea, on peut l'apercevoir vers le sud.

Huahine est aussi appelée l'île de le femme car elle a toujours été gouvernée par des Reines. Huahine peut se traduire par "sexe de femme".

L'île est composée de deux massifs montagneux, Huahine Nui (grande Huahine) et Huahine Ti (petite Huahine) séparés par deux baies, mais reliées par un isthme étroit. On y cultive la vanille, les melons et les pastèques sur les motus. On y exploite le coprah et bien sûr, on pratique la pêche.

La ville la plus importante est Fare où se trouve le port.

On accède à l'île par avion ou par l'un des bateaux de transport qui dessert les îles et qui prend des passagers.

Nous y avons été en avion, les jours des bateaux ne correspondant pas avec nos jours de garde.

 

Huahine : quelques jours de vacances.

Aller à Huahine est une sortie qui est coûteuse. Accès difficile (avions et bateaux réguliers mais restreints), hébergements rares donc chers (peu d'hôtels, essentiellement des pensions).

Mais Huahine est une île qui qui ne ressemble en rien à Raiatea ou à Tahiti, et le déplacement en vaut la peine.

Nous avions trouvé une pension de libre et nous nous sommes retrouvés dans un endroit magnifique.

Au calme, dans la verdure tropicale, à une centaine de mètres du lagon, l'hébergement était parfait ... sauf en ce qui concerne l'hôtelier ! Celui-ci, aventurier breton ayant découvert la Polynésie en faisant son service militaire, se disant plongeur professionnel, éducateur sportif, moniteur de voile, ayant exercé une activité commerçante à Bora Bora, gérant la pension tout en ayant une activité d'apiculteur et projetant de s'installer à Raiatea prochainement pour s'occuper des touristes et ... des personnes âgées dans un même centre ! Vaste programme !

Personne intéressante à bien des égards, notre hôte a eu la faculté de gâcher un peu le séjour par ses obsessions concernant le wifi (c'est mauvais pour ses abeilles) et l'électricité (la plus chère du monde !) et sa recherche du profit maximum (vous pouvez commander un pique nique pour le midi si vous voulez. Il se compose ... d'un sandwich ! La boisson n'est pas comprise).

Nous ne recommandons pas cette pension malgré tout son charme !

 

Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.

La première journée à Huahine est consacrée à la visite de l'île. Notre hôte nous emmène faire la tournée "touristique". D'étape en étape, nous rencontrons les mêmes touristes. C'est parfois l'occasion d'échanger quelques mots.

Notre premier arrêt nous permet de faire la connaissance d'une sympathique et accueillante artiste peintre américaine installée en Polynésie. Nous la surprenons en plein travail. Elle peint le portrait d'une polynésienne. Magnifique, comme beaucoup de ses oeuvres.

Huahine : quelques jours de vacances.Huahine : quelques jours de vacances.

L'étape suivante nous permet de découvrir le marae (voir un des articles précédents) de l'île. Un musée côtoie le site. Notre hôte nous donne quelques informations intéressantes qui complètent nos connaissances.

Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.

En partant, nous pouvons admirer les pièges à poissons installés entre l'île et le motu. Ce sont des pièges à poissons communautaires. Toutes les personnes qui habitent le "district" (village et terres environnantes) peuvent se servir comme ils le veulent pour leur consommation personnelle. Système ingénieux qui amène les poissons dans une impasse dont ils ne peuvent sortir.

Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.

Puis, c'est la traditionnelle visite de la ferme perlière. Beaux bijoux et beaux prix ! Mais ce qu'il faut savoir, c'est que toutes ces "fermes perlières" ne cultivent pas les huitres perlières. Elles achètent les perles dans l'archipel des Tuamotus. Bref, ce ne sont que des bijoutiers !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre chemin nous mène ensuite à la découverte des anguilles sacrées de Huahine.

Ces anguilles sont des anguilles à oreilles et aux yeux bleus. Leur présence est considérée comme un don divin et un signe d'abondance. Plusieurs versions dans la mythologie polynésienne racontent que c'est de la tête d'une anguille à oreilles qu'aurait germé le premier cocotier, arbre de vie aux usages multiples.

Les anguilles que nous découvrons sont énormes, nourries par  les touristes qui n'hésitent pas à ouvrir des boîtes de thon pour les attirer. On peut les toucher, les caresser, bref des anguilles qui n'ont plus rien de sauvage !

Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.

Nous allons nous restaurer dans un des endroits le plus beau de l'île : le relais Mahana.

Quelques bungalows, un restaurant pas trop cher et une plage magnifique ! Nous ne ferons que déjeuner et nous regretterons que cet endroit soit si éloigné de notre pension car nous ne pourrons pas revenir !

Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.

L'après midi nous emmènera jusqu'à une distillerie artisanale en passant par une plage où nous resterons quelque temps à nous promener et par quelques points de vue remarquable sur l'île.

 

Huahine : quelques jours de vacances.Huahine : quelques jours de vacances.

La distillerie est tenue par des "popas" et propose des alcools uniquement basés sur les produits de Huahine. Fruits divers, cacao, vanille, ... tous les mélanges sont osés avec le rhum maison ! Les propriétaires sont charmants et accueillants. Ils ne sont surtout pas avares et font goûter à presque tous leurs produits ! Pour notre part, nous avons dégusté presque une dizaine de verre tous aussi bons les uns que les autres ! Nous avons craqué pour une bouteille de rhum/chocolat (appelée "Toi et Moi" !) et une autre rhum/passion ! Deux bouteilles qui ne franchiront pas l'Océan Pacifique !!! 

Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.

Nous repoussons la visite du musée du coquillage au lendemain car la journée nous a bien fatigués.

C'est en vélo (que nous louons à notre hôte) que nous effectuons cette visite en même temps que nous allons à Fare, la "grande" ville de Huahine.

Une visite remarquable car Frank, la personne qui a créé ce musée (et qui est également bijoutier) est un passionné de coquillages et il donne des explications très pointues sur sa collection. C'est ainsi que nous apprenons que certains coquillages sont mortels pour l'homme car aucun antidote n'existe contre leur venin ! Bon à savoir quand on plonge en Polynésie ou ailleurs ! Ne rien toucher doit être la règle !

Nous apprenons également que Frank est un musicien (percussions) et qu'il jouera le lendemain soir avec un musicien américain qui vit sur un bateau d'îles en îles et qui l'appelle lorsqu'il est à Huahine. Nous prenons rendez-vous pour cette soirée qui aura lieu dans le seul restaurant de la ville.

La visite de Fare est rapide : Il n'y a rien à voir ! Mais comme il y a une plage, nous prenons un peu de détente avant de repartir en vélo vers notre pension. Le soir, c'est pique nique jambon fromage avec un peu de pain.

Le lendemain, journée plage. Snorkeling et repos ! Comme il n'y a pas de plage à Raiatea, nous en profitons ! Nous verrons ce qui reste du Sofitel qui a fermé il y a quinze ans. Un vrai scandale qui défigure une partie de l'île !

Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.

Le soir, nous nous rendons à la soirée à Fare. Super ambiance avec polynésiens, américains, français et popas. La musique est bonne (rock, swing, blues) et c'est l'occasion de danser un peu (Rock et Lindy). Une super soirée !

Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.

Pour notre dernière journée, nous louons (toujours à notre hôte) 2 kayaks pour aller pique niquer sur le motu qui se trouve en face de la plage près de la pension. 

Il y a du vent et c'est marée montante. Il faut lutter contre le courant, mais ça fait de l'exercice et le motu est magnifique.

Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.
Huahine : quelques jours de vacances.

La journée passe vite, il faut penser à refaire nos bagages et à reprendre l'avion. Le travail nous attend ! 

Cette escapade à Huahine s'est révélée pleines de surprises, de riches découvertes et après la garde que nous venions de faire dans une maison peu agréable et où nous avons attrapé la grippe nous nous sommes requinqués, près pour de nouvelles aventures ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents