Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voir, découvrir, connaitre et partager

Voir, découvrir, connaitre et partager

Connaitre et découvrir le Monde à deux, pour un tour du Monde il n'y a pas d'âge.

La Paz

Publié par Patrick et Annie Bernier sur 1 Février 2017, 15:37pm

Drapeau de la ville de La Paz

Drapeau de la ville de La Paz

La Paz (de son vrai nom Nuestra Señora De La Paz) est le siège du gouvernement bolivien et est considérée comme la capitale administrative du pays, Sucre étant la capitale constitutionnelle. Les 3 pouvoirs sont séparés entre ces deux "capitales" : exécutifs et législatifs à La Paz, judiciaire à Sucre.

Ici, l'altitude est de 3 600 m, autant dire que se déplacer dans une ville où il faut sans arrêt monter et descendre est très éprouvant pour nos organismes. Construite dans une cuvette, elle est entourée de hautes montagnes dont le Nevado Illimani, qui culmine à plus de 6 000 m d'altitude et dont on peut admirer de la ville son sommet enneigé.

La Paz est une ville dont la construction semble anarchique. Les maisons et les immeubles poussent dans tous les sens, sans qu'on puisse deviner un quelconque plan d'urbanisation.

Lorsqu'il a été envisagé de créer un réseau de transports urbains publics, il s'est révélé que la construction d'un métro souterrain serait très coûteuse et difficile à réaliser pour relier les parties hautes de la ville. Un métro aérien a été abandonné pour les mêmes raisons. Le tramway ne pouvait s'intégrer dans les rues tortueuses du centre ville. Il s'est alors imposé que la seule solution devait être la construction d'un téléphérique La Paz - El Alto (baptisé Mi Teleférico). C'est ainsi que cette ville utilise le téléphérique comme moyen de transports urbains. 3 lignes sont en service, une quatrième est en construction.

Nous avons testé ce téléphérique. Il est vraiment extraordinaire. D'une utilisation extrêmement simple, rapide, très propre, ultra moderne, nous avons été très étonné. Se transporter d'un point à un autre de la ville avec ce moyen de transport est particulier et donne une vision de la ville extrêmement originale. Nous qui sommes habitués à prendre ce moyen de transport pour aller skier, c'est spécial !

La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz

La ville, elle, est une ville comme nous en avons connue beaucoup depuis notre départ. Bruyante, grouillante, agitée, anarchique. Mais s'y promener n'est pas déplaisant. Plusieurs quartiers évidemment, mais plus on s'éloigne du centre moderne, plus on monte sur les versants des montagnes et plus on a un habitat pauvre. La ville n'est pas très propre (sauf le centre ville) et des déchets s'accumulent un peu partout, d'autant qu'une multitude de chiens errants s'en donne à coeur joie.

Ici aussi (nous l'avions déjà remarqué ailleurs qu'en Bolivie, en Equateur et au Pérou par exemple), la majorité des maisons et des immeubles n'ont pas de revêtement. La brique reste nue, donnant aux villes une couleur ocre. Et pour celles qui sont peintes, le mur arrière reste nu. Nous ne savons pas si ces particularités sont d'ordre pratique ou financier.

La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz

Au sud de La Paz, on peut se promener dans la Vallée de la Lune. C'est une région due à l'érosion de la partie supérieure d'une montagne. Le sol, composé d'argile, est de nature fragile, et au cours des siècles, les éléments ont sculpté un désert de stalagmites. 

Les montagnes aux environs de la Paz sont formées d'argiles. Ces argiles sont composées de minéraux différents ou en proportions variables. Ainsi, chaque versant a une couleur différente. Ils sont en grande majorité d'une couleur claire proche du beige ou d'un marron très pâle. Mais on peut rencontrer également des zones quasiment rouges.

Toutes ces teintes auxquelles s'ajoutent le bleu du ciel quand il fait beau (nous avons cette chance) et le vert d'une rare végétation rendent la ville étonnante et attirante.

La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz
La Paz

De plus, contrairement à notre première impression, nous trouvons les boliviens que nous rencontrons d'une extrême gentillesse et serviabilité, que ce soit les employés du téléphérique, les vendeurs des magasins, les gens dans la rue à qui nous demandons notre chemin, les chauffeurs de taxis, ... La Bolivie commence à nous séduire.

Commenter cet article

Septicus 01/02/2017 18:23

J'ajoute la vallée de la lune sur ma liste!

Septicus 01/02/2017 21:14

Bon, je vais faire plus simple : Ajout de TOUTE l'amérique du sud!!

Patrick Bernier 01/02/2017 21:08

C'est La Paz qu'il faut mettre sur la liste. La vallée de la Lune n'est qu'une "promenade" de 45 minutes.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents