Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voir, découvrir, connaitre et partager

Voir, découvrir, connaitre et partager

Connaitre et découvrir le Monde à deux, pour un tour du Monde il n'y a pas d'âge.

La République Dominicaine

Publié par Patrick et Annie Bernier sur 12 Novembre 2016, 14:01pm

La République Dominicaine
Voilà,  La République Dominicaine, c’est fini. Une deuxième étape aussi riche que différente de la première (Cuba).
Lorsque nous sommes arrivés, les multiples avertissements que nous avons reçus (soyez prudents, soyez revenus à 18 heures chez vous, ne sortez pas la nuit, attention à votre appareil photo, à votre sac à dos,  ne prenez que très peu d’argent sur vous, pour les touristes, le taxi c’est mieux, …) nous ont un peu refroidis ! On s’est demandés ce que l’on faisait là si on ne pouvait aller nulle part ? Le République Dominicaine n’est-elle possible qu’en « all inclusive » ?
Alors, nous avons pris notre courage à deux mains et nous avons pris la décision de vivre comme nous le faisons toujours. Pas d’imprudences, mais pas de paranoïa !  Et bien nous en a pris, car nous ne nous sommes pas sentis plus en danger dans ce pays que dans un autre.
Cela nous a permis de circuler où nous voulions, de prendre les transports en commun et même de sortir le soir dans les villes où nous habitions, sans ressentir la moindre crainte. Nous avons pu côtoyer la population et, comme nous sommes restés à chaque fois 2 semaines sur place, de faire, comme à Cuba, « partie du paysage », de lier des rapports amicaux avec les voisins et les « habitués des lieux". C’est ce que nous cherchons dans ce voyage. Ce sont ces rapports, ces quelques mots échangés, ces sourires qui nous enrichissent. Nul besoin de connaître  parfaitement la langue pour se sentir bien quelque part.
Alors, que nous reste-t-il de cette ile ? Nous n’en avons vu qu’une toute petite partie puisque sans voiture, il est difficile de se déplacer. Mais nous en retenons des paysages très verts, des plages de rêve, un pays très actif malgré la nonchalance des gens des îles, une agriculture importante et variée, un brouhaha sans nom, des motos à profusion,… mais surtout, des gens gentils, serviables, attentionnés que nous avons appris à apprécier, allant jusqu’à monter sur les motos taxis alors que nous avions juré de pas le faire, et ce sans appréhension ni crainte.
Nous quittons cette île avec un pincement au cœur. Nous avons fini par nous y attacher. 
Bien sûr, le bruit permanent (musique, motos, …) dont on ne peut se protéger puisque les fenêtres ne ferment pas, la saleté dans les rues, l’hygiène défaillante (pour nous européens ), les galères que nous avons connus (pannes d’électricité à répétition, inondation de la maison à Santo Domingo la nuit sans éclairage, les cafards au nord comme au sud, l’état de l’appartement à notre arrivée au nord), nous ont fait écrire que nous ne passerons pas nos vacances ici. Maintenant nous disons : peut être que ce ne serait pas mal de passer quelques mois dans cette île  (il faudrait juste trouver un endroit un peu plus calme !)
Et puis nous quittons les Caraïbes. Cuba, la République Dominicaine ne sont que deux petites parties d’un ensemble d’îles qui nous attirent (Jamaïque, Antigua, les Bahamas, Puerto Rico, Turks et Caïcos, …). C’est un regret de pas avoir « trainé » plus longtemps dans le coin. Mais bon, ça fera l’occasion d’un autre voyage ! 
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine
La République Dominicaine

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents